Institut Supérieur d’Économie Maritime Nantes Saint-Nazaire

Institut Supérieur d’Économie Maritime Nantes Saint-Nazaire

Site internet : https://www.isemar.fr/fr/

Directeur : Paul TOURRET

Acronyme : ISEMAR

Adresse :
35, avenue du Général De Gaulle – BP 405 – 44600 Saint-Nazaire
Tel : 02 72 56 80 50

Description :

L’Institut Supérieur d’Économie Maritime (ISEMAR) a été fondé en 1997 par les collectivités locales, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la communauté portuaire de Nantes Saint-Nazaire. L’objectif est de développer une expertise de référence sur le transport maritime, les ports et l’industrie navale. L’institut est donc un observatoire aiguisé des changements de l’économie maritime. L’ISEMAR met à disposition d’un large public son savoir-faire de recherche et de compréhension du transport et du commerce maritime. Ces enjeux sont essentiels à l’ère de la globalisation économique.

Conférence de Paul TOURRET, Directeur de ISEMAR : “L’impact du coronavirus sur les marchés maritimes”

_______________________________________

5 mai 2O21 :

Panorama actuel des canaux et détroits maritimesL’évènement de l’Ever Given obstruant quelques jours le canal de Suez a été autant une forte contrariété pour l’industrie maritime qu’une occasion de focaliser l’attention médiatique mondiale sur le rôle des océans dans la globalisation. Les navires s’accumulant et les retards dans la chaîne logistique renvoient chacun, notamment en Europe, à la dépendance des industries et des consommateurs à des productions désormais à l’échelle planétaire. Une question qui avait déjà été posée lors du confinement chinois du début 2020. Quant au transport maritime, il est bien le miroir du développement de notre monde et de l’incroyable intensité de ses échanges. L’évènement de Suez n’a été que l’occasion de découvrir collectivement la sensibilité des passages stratégiques, car les médias se sont naturellement interrogés sur les alternatives et les autres voies maritimes. Des voies qui posent aussi des questions de formatage des navires et renvoient vers celle du gigantisme. Une occasion donc de faire un état des lieux des routes maritimes de notre monde global.Dans ce contexte, nous vous souhaitons bonne lecture de la note de synthèse n°231 (mai 2021) publiée par l’ISEMAR.

_______________________________________________

15 avril 2021 :

Nous vous souhaitons bonne lecture de cette nouvelle note de synthèse n°230 dans laquelle nos amis d’ISEMAR se penchent sur la sécurité maritime, en étudiant le cas des porte-conteneurs.

__________________________________

La dernière note de synthèse de l’ISEMAR (mars 2021) vient d’être publiée : “Proche et Moyen-Orient arabes, perspectives maritimes“.
“Depuis un siècle, une région du monde concentre bien des problèmes géopolitiques tout en représentant un espace à haute valeur économique. Depuis 1869, l’Égypte possède l’un des plus importants passages maritimes au monde et la globalisation n’a fait que renforcer son importance. De la Mésopotamie, aux rivages et profondeurs du golfe Persique, les  hydrocarbures ont fait la richesse d’une poignée de pays. Ainsi, des déserts de l’Asie du Sud-Est sont nées des sociétés opulentes qui consomment à des niveaux élevés, même s’il ne faut pas oublier les situations difficiles de l’Irak et du Liban, et tragiques du Yémen et la Syrie. Pour les pays dotés de pétrole et de gaz, la rente économique se traduit par des flux de conteneurs très conséquents en l’absence quasi-totale de production locale. Actuellement, une nouvelle vague de développement portuaire est en cours avec en fond une nécessité de diversification économique pour engager progressivement l’après-pétrole…”Nous vous souhaitons bonne lecture de cette notede synthèse.

_________________________________________________

Nous vous souhaitons bonne lecture de cette nouvelle note de synthèse d’ISEMAR (228). Elle traite des granulats marins. Pour en savoir plus sur cet institut, nous vous invitons chaleureusement à visiter le site “www.isemar.fr“.

_________________________________________